réalisation

Linkedin Viadeo

Activ'eng interviewer par la voix du nord

Emploi Le recrutement des cadres continue de battre des records dans le Nord et le Pas-de-Calais

La progression de recrutements des cadres est toujours aussi forte, particulièrement en Nord - Pas-de-Calais (+12
% par rapport à l’an passé). PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE LA VOIX DU NORD
La progression de recrutements des cadres est toujours aussi forte, particulièrement en Nord - Pas-de-Calais (+12 % par rapport à l’an passé). PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE LA VOIX DU NORD - VDN

1-

Dynamique nordiste record

L’emploi des cadres ne connaît toujours pas la crise. A l’abri des aléas conjoncturels, le marché de l’encadrement poursuit sur sa lancée selon les derniers chiffres publiés par l’Apec (Agence pour l’emploi des cadres). En 2018, 16 120 recrutements de cadres ont eu lieu en Hauts-de-France (+7 % par rapport à l’année précédente). Mais une dynamique essentiellement portée par le Nord et le Pas-de-Calais, avec 12 480 recrutements, soit une progression de +12 % pour nos deux départements (la Picardie chute de -8 %). La moyenne nationale est à +11 %.

 

 

« Ce poids du Nord et du Pas-de-Calais nous permet de retrouver le troisième rang du podium national juste derrière Auvergne-Rhône Alpes, et l’Ile-de-France hors course, pesant la moitié de l’emploi des cadres », explique Valérie Fenaux, déléguée régionale de l’Apec Hauts-de-France. Un poids du Nord et du Pas-de-Calais lui-même porté par la dynamique de la métropole lilloise qui pèse à elle seule 40 % de l’emploi cadre régional. Au total, en 2018, la région Hauts-de-France recensait 235 720 cadres (dont 75 % dans le Nord – Pas-de-Calais).

2-

Optimisme de rigueur pour 2019

La dynamique ne devrait pas s’arrêter en 2019. L’Apec projette entre 15 970 et 17 400 recrutements de cadres en Hauts-de-France cette année. « Nous restons la troisième région française avec une augmentation médiane de +3,5% de recrutements  », estime Valérie Fenaux. « Une progression toutefois légèrement inférieure à la moyenne nationale envisagée autour de +6 %. Cela s’explique par le climat des affaires dans l’industrie et le commerce un peu moins bon, mais très présent dans notre région ». La dynamique devrait rester très bonne dans le Nord et le Pas-de-Calais avec 12 730 à 13 610 recrutements envisagés. 13 % des entreprises du Nord et 9 % de celles du Pas-de-Calais prévoient d’augmenter leurs effectifs cadres (12 % au niveau national).

3-

Les secteurs qui recrutent

Sans surprise, ce sont les fonctions commerciales et marketing (20% des embauches), informatiques (15%), études, recherches et développement (14%) qui sont les plus recherchées dans notre région. À l’opposé, les cadres de la finance et de direction générale demeurent les fonctions les moins recherchées (les postes étant évidemment moins nombreux). Les secteurs qui concentrent la plus grande part des embauches de cadres seraient ceux des services et de l’industrie avec respectivement 61 % et 23 % des recrutements en Hauts-de-France. Les cadres confirmés ayant 6 à 10 ans d’expérience demeurent les plus recherchés. Mais notre région se distingue avec la plus forte proportion de recrutements de jeunes diplômés (moins d’un an d’expérience) : 22 % contre 18 % en moyenne nationale

«Un décalage entre la formation et la réalité du terrain»

Si les jeunes ont la cote en matière de recrutements des cadres, les entreprises font face à de sérieux problèmes pour trouver du personnel qualifié.

« Il y a un décalage entre les formations des jeunes diplômés et les attentes réelles des entreprises », explique Aurélien Cornil, responsable des ressources humaines chez Activ’Engineering à Famars près de Valenciennes. Cette PME spécialisée dans l’ingénierie technologique (20 salariés) recherche des profils bien précis dans le domaine de l’électrotechnique, de la robotique. « Les personnes expérimentées étant rares, nous cherchons dans le vivier des jeunes diplômés. Mais on sent le décalage entre la formation initiale et ce que nous attendons sur le terrain, notamment dans des fonctions d’encadrement. Nous sommes obligés de former en interne ».

Même discours dans le domaine purement tertiaire, chez Sergic à Wasquehal. L’entreprise spécialisée dans l’offre immobilière et l’administration de biens (710 salariés) peine à recruter certains profils. « Nous envisageons 150 embauches cette année, dont 90 dans les Hauts-de-France, explique Sonia Valembois Duval, DRH chez Sergic. Nous recrutons dans beaucoup de domaines, commercial, informatique, comptabilité, ressources humaines. Mais si nous avons beaucoup de candidats dans ce dernier domaine, nous en avons très peu pour les professions immobilières, et encore plus pour l’administration de biens, la gestion de portefeuille qui demandent des personnes très vite opérationnelles. Nous faisons donc beaucoup de montées de compétences en interne et attendons beaucoup dans l’évolution des formations initiales »


Recrutement Engineering Activ' ENG

Nos principaux clients

alstom Putman
CFE Veolia Spie
Cofely Siemens

 

 

Alstom Transport

Développe et vend une vaste gamme de produits et services liés à l'industrie ferroviaire.

Avec une part de marché de 18 % et un chiffre d'affaires de 5,9 milliards d'euros, la compagnie est leader dans l'étude et la fabrication des tramways, autorails, locomotives de traction, rames diesel, électriques et métros, numéro deux dans les trains à grande vitesse, et parmi les premières pour tout ce qui à trait aux matériels ferroviaires, aux systèmes d'informations, matériels et signaux de passage à niveau.

Alstom Transport est présent dans soixante pays et compte 28 300 employés.

 

 

Putman

Elle occupe une place prédominante sur le marché et emploie plus de 250 personnes réparties en 4 départements spécifiques. Des équipes expérimentées directement impliquées et intéressées à chaque étape de la réalisation assurent le suivi des projets. La fidélité de nos clients confirment la qualité de nos services.

 

 

Engie Fabricom

Cofely est une société française de services en efficacité énergétique et environnementale.

Elle conçoit, met en oeuvre et exploite des solutions qui permettent aux entreprises et aux collectivités de mieux utiliser les énergies et de réduire leur impact environnemental : de l'audit au pilotage quotidien, en passant par l'installation (électrique, technologies de l'information et de la communication etc.) et les services, Cofely intervient sur toute la chaîne de l'efficacité énergétique.

 

 

SPIE

Spie est une société spécialisée dans les domaines du génie électrique, mécanique et climatique, de l’énergie, des réseaux de communication. Son métier est la réalisation, l’assistance à l’exploitation et la maintenance d'équipements industriels.

 

 

Siemens

Siemens, est un groupe international d’origine allemande spécialisé dans les hautes technologies et présent dans les secteurs de l’industrie, de l’énergie et de la santé.

Il a été fondé en 1847 par Werner von Siemens. Le groupe, dont le siège est à Munich, est le premier employeur privé d'Allemagne.

 

 

Veolia

Son activité principale est d’assurer la gestion déléguée de services d’eau et d’assainissement, pour le compte de collectivités publiques et d’entreprises.

Veolia Eau est présent dans 77 pays, avec 96 260 collaborateurs (données 2010) et un chiffre d’affaires de 12,56 milliards d’euros (données 2009).

La société alimente près de 101 millions de personnes en eau potable dans le monde et plus de 68 millions en services d’assainissement.

Ses métiers : prélèvement de l’eau dans la nature, production et acheminement d'eau potable, collecte, transport et dépollution des eaux usées.

Veolia Eau propose aux industriels des technologies spécifiques : approvisionnement en eau de process, de refroidissement, eau ultra-pure, traitement et recyclage des effluents, valorisation…

 

 

Groupe CFE / VMA

CFE est un groupe industriel belge, actif dans les secteurs : Ingénierie marine, contracting, immobilier et PPP-concessions.

Le groupe est présent dans le monde entier. Le premier métier historique de CFE est la construction et le deuxième est le dragage et l'ingénierie marine. CFE détient 50 % du capital de DEME, un des leaders mondiaux dans ce domaine.

Le groupe CFE est coté à Euronext Brussels1, et VINCI détient 47 % du capital.

180 rue Josèph Louis Lagrange 59300 Famars
Tél : +33 (0)9 72 59 99 24